Maison passive : norme ou label ?

Maison passive : norme ou label ?

Une construction répondant au label Maison Passive exploite les énergies dégagées à l’intérieur par ses habitants et les appareils qu’ils utilisent. De plus, elle tire profit des énergies provenant de sources naturelles à l’extérieur telles que le soleil et l’eau de pluie. Ses circuits de chauffage ne consomment donc que très peu d’énergie produite, c’est en cela qu’une telle maison est dite passive. On parle aussi d’ailleurs de maison sans chauffage.

La haute performance thermique de l’habitat passif repose dès sa conception sur cinq points d’une architecture étudiée pour :

  • Réduire toute déperdition d’énergie par une sur-isolation
  • Augmenter les apports d’énergie gratuite et renouvelable
  • Eliminer les ponts thermiques
  • Renforcer l’étanchéité,
  • Contrôler la ventilation.
maison bois passive
maison bois passive

En France, l’appellation maison passive n’est pas réglementée et ne constitue donc pas une norme officielle. Pourtant, les performances d’une habitation passive sont de loin supérieures à celles recommandées par la norme BBC – Effinergie, seule véritable norme nationale.

Le concept de maison passive nous vient en fait de l’Allemagne. Pour obtenir cette certification placée sous l’autorité du Passivhaus Institut, la construction doit répondre à des critères précis de « très basse consommation énergétique ».

Performances énergétiques d’une Maison passive en quelques chiffres

Une construction candidate au label maison passive doit remplir trois conditions :

  • Des besoins en chauffage < 15 kWh/ (m2a)
  • Étanchéité de l’enveloppe : n50 ≤ 0,6 h-1
  • Des besoins énergétiques

Clairement, une habitation passive consomme à peu près 9 fois moins d’énergie pour son chauffage qu’une maison classique et 7,5 fois moins qu’une maison construite selon la norme obligatoire BBC – RT2005 actuellement en vigueur dans notre pays.

Le coût en chauffage d’une maison passive se situe autour de 10 à 25 euros par mois selon la zone climatique ce qui est très nettement inférieur aux besoins d’une habitation plus classique.

maison bois ecologique
Maison bois passive: Les ouvertures sont concentrées sur la façade sud et ouest pour privilégier le soleil

La Maison passive, c’est pour quand ?

Bien que plusieurs milliers de maisons passives puissent être dénombrées à travers l’Allemagne, la Suisse, l’Italie ou le Danemark, il n’en existe encore que très peu en France.

Pourtant, à l’horizon 2020, les performances thermiques de toute nouvelle construction devront être en accord avec les exigences réglementaires du plan Grenelle pour l’environnement, autrement dit le Bâtiment Passif ou BEPAS n’est pas pour demain, mais bel et bien pour après-demain…

2 thoughts on “Maison passive : norme ou label ?

  1. Bonjour, je souhaite faire construire un bien. Cependant, je me pose pas mal de questions sur mon projet et le type d’habitation que je devrai mettre sur pied. En effet, le principe de la maison passive me paraît très intéressante sur le point de vue coût énergétique, mais n’est-ce pas un risque de se voir perdre en chaleur durant les périodes fraîches/froides ? D’autre part, je suis très curieuse de ce que vaut l’isolation thermique d’une maison à ossature bois. Est-ce un réellement avantageux par rapport à une habitation “classique” ?

Post Comment