Structures et murs porteurs de maison en bois

Structures et murs porteurs de maison en bois

Une maison en bois se caractérise par une structure porteuse en bois. Trois techniques sont principalement utilisées : ossature bois, empilage de bois massif et poteaux-poutres. La première se distingue par le rapport surface/prix le plus faible et la possibilité de réaliser des bâtiments collectifs de plusieurs niveaux. La seconde correspond à la technique des chalets, tandis que la troisième, la plus récente, est une évolution de l’ossature bois pour offrir des surfaces ouvertes de grandes dimensions.

maison-ossature-bois
extension ossature bois par Nath & Co Bois- Onet le Chateau dans l’Aveyron

L’ossature bois

Cette technique doit son nom à l’ossature que forment les planches pour constituer un véritable squelette de la construction. Technique la plus répandue pour les maisons en bois, en France comme au niveau mondial, l’ossature bois est également connue sous les termes de « ossature plate-forme », « ossature panneaux » ou encore sous l’acronyme « MOB » (pour maison ossature bois). Elle doit son succès à sa souplesse et relative rapidité de mise en oeuvre, l’industrialisation possible de ses façades, son coût modéré et ses possibilités d’adaptation à la plupart des styles régionaux.

Construire Une Maison Ecologique – Ossature bois

Historique

Les premières origines de la construction à ossature bois remontent à quelques siècles. Partie aux États-Unis avec les émigrants, elle a évolué pour devenir ce qu’elle est depuis le milieu du XXe siècle : une technique moderne qui doit beaucoup à des inventions comme le contreplaqué, la plaque de plâtre cartonnée, le panneau en bois constitué de fines lamelles, etc. Son aboutissement technologique est tel qu’il permet aujourd’hui une standardisation et préfabrication de façades et planchers complets par des industriels aux catalogues déterminés.

Mise en œuvre

Les murs sont réalisés sur la base d’une ossature faite de planches (100 * 36 mm minimum de section), espacées d’environ 40 à 60 cm pour former un cadre de la hauteur d’un étage. Sur la future face extérieure de ce cadre, des panneaux type OSB sont fixés pour servir de contreventement et assurer la rigidité de l’ensemble. Puis, le cadre est achevé et est prêt à être utilisé en mur ou dalle. Les espaces entre les montants sont remplis d’isolant, assurant un gain de surface habitable appréciable, puisque l’isolation ne s’applique pas en complément du mur comme dans une maison traditionnelle. Cette spécificité fait qu’à isolation identique, le mur d’une maison à ossature bois est environ 40% moins épais que celui d’une construction maçonnée. Après la pose de l’isolant, la face intérieure des murs est couverte d’un pare-vapeur pour empêcher le transfert d’humidité de l’intérieur de la maison vers l’isolant, puis un lattage est appliqué pour servir de vide technique (passage des canalisations et autres câbles électriques) et recevoir généralement des plaques de plâtre. À l’extérieur, les plaques de contreventement sont protégées des chocs et intempéries par une finition. Celle-ci tient en la pose systématique d’un pare-pluie puis, le plus fréquemment, d’un bardage en bois, espacé d’au moins 1 cm de l’ossature. Néanmoins, sur une MOB, rappelons que presque toutes les finitions sont possibles, du crépi au revêtement en pierre, au point qu’il peut être difficile pour un œil non initié de déceler qu’une maison, recouverte d e crépi par exemple, est effectivement en bois.

Vue intérieur d'une maison en bois
Vue intérieur d’une maison en bois

Respiration et pare-vapeur
La faculté du bois à réguler l’humidité à l’intérieur d’un espace clos est de nos jours en partie freinée par la pose d’un frein vapeur sur la face intérieure des murs des constructions en ossature bois. Sans ce film, le passage de l’humidité de l’intérieur de l’habitation vers l’extérieur, au travers des murs, verrait la vapeur d’eau se condenser dans l’isolant et, à court terme, de la moisissure s’y développer.


Ce type de construction en bois permet la réalisation de murs complets en usine, pouvant même être pré-équipés de portes, fenêtres et autres volets. L’avantage de ce type de solution est double. Il permet de s’affranchir en grande partie des contraintes météorologiques et de mettre hors d’eau la construction (donc toiture et menuiseries extérieures posées) en l’espace de quelques jours. Toutefois, si le gain de temps est appréciable, la personnalisation est souvent impossible, les constructeurs proposant alors des modèles relativement figés.

2 thoughts on “Structures et murs porteurs de maison en bois

Post Comment