Bienvenue dans ma nouvelle maison en bois!

Bienvenue dans ma nouvelle maison en bois!

Grâce à la souplesse du bois, les architectes Louise Ranck et Arnaud Thomassian ont réussi à dessiner un volume vertical rapporté, côté jardin, qui change tout. Histoire d’une optimisation de l’espace avec une extension qui s’adosse sur l’un des deux murs mitoyens.
Pour agrandir cette maison enclavée et située sur un terrain tout en longueur, difficile d’accès avec murs mitoyens des deux côtés, pas d’autre choix que celui du bois. « Pour ce chantier, on était obligés de traverser la maison d’origine pour agrandir côté jardin et accéder à la parcelle constructible. Le bois a permis une bonne isolation avec des murs peu épais (25 cm) » racontent les architectes, Louise Ranck et Arnaud Thomassian.séjour maison bois
Le bâtiment d’origine datant des années 1930 avait été remanié plusieurs fois dans les années 1980 et 1990. Pour «gonfler » la maison et augmenter sa volumétrie sur les trois niveaux, les architectes ont choisi un système d’ossature bois à panneaux (ossature plateforme) composée de murs porteurs fabriqués industriellement que l’on insère dans des poteaux. Ce type de construction préfabriquée en atelier est très bien adapté au cas d’une extension. Elle permet de minimiser le temps de montage sur le site et d’accélérer le déroulement du chantier. Un point très important si les propriétaires continuent à vivre dans la maison d’origine éventrée… Économiques et fabriqués en série, les panneaux des murs sont composés de particules de bois. Cloués ou agrafés sur une structure de bastaings, encadrés par des traverses (lisses) hautes et basses, ils sont contreventés par des montants de petite section posés en triangulation. Ici, on a choisi un revêtement extérieur en bardage bois, du mélèze traité par autoclave. L’extension est chapeautée d’une toiture terrasse. Les travaux n’ont duré que 8 mois. L’extension en colonne offre à la maison existante, d’une surface de 120 m2, plus d’ampleur avec un volume vertical se dilatant, à l’intérieur, en diagonale, avec un bel effet de perspective.

Une Maison Bois Devenue Petite

Avec un enfant de plus, les propriétaires manquaient d’espace. Ils voulaient une chambre agréable pour eux-mêmes et un bureau. La maison redessinée doit s’adapter à leur nouvelle façon de vivre. Comme une nouvelle habitation. Pour répondre à ces besoins, un agrandissement ne suffisait pas, une restructuration était nécessaire. À l’intérieur, deux cloisons et un mur porteur ont été supprimés pour ouvrir l’espace et faire entrer la lumière. Côté rue, une artère bruyante et passante, on a rajouté un brise-vue pour protéger la petite terrasse, aménagée précédemment. À l’intérieur, l’ossature bois est rendue invisible par des finitions classiques : les murs sont recouverts de carreaux de plâtre simplement peints. Le nouveau volume comprend un bureau en repas-jardin, un coin séjour et repas au premier étage, une chambre parentale et une salle de bains, au second étage.

Une Nouvelle Vie Commence

Désormais la pièce de vie traversante du premier étage a gagné en clarté de lumière naturelle. Elle offre désormais un espace jeux pour les enfants à proximité du séjour. Une vrai lien avec le jardin a été établi. Chaque pièce donnant sur le jardin est équipée d’une baie vitrée verticale qui s’inscrit dans le volume en hauteur de l’extension. Elle offre une relation visuelle et directe avec l’extérieur et l’environnement arboré, accentuée par la terrasse du premier niveau. La chambre-bureau du rez-de-chaussée est aussi accessible côté jardin. En plus du gain de mètres carrés, cette extension a permis de reconquérir l’espace naturel de l’enclave en s’ouvrant sur le terrain. Il suffit d’observer la maison d’origine aux ouvertures déséquilibrées, avec sa première tentative d’extension, pour apprécier la métamorphose actuelle.

plan maison bois
Plan

2 thoughts on “Bienvenue dans ma nouvelle maison en bois!

Post Comment