Que faut-il réellement comprendre sur les maisons préfabriquées ?

Que faut-il réellement comprendre sur les maisons préfabriquées ?

Petite merveille de révolution dans la construction de maison, le préfabriqué est une solution efficace pour réduire les coûts. Grâce à ce procédé, l’acquéreur peut réduire son budget jusqu’à 80 %. À part l’économie financière, c’est également un gain de temps précieux puisque tous les matériaux sont prêts à l’assemblage. Par rapport à une maison classique, le délai est plus bref. Cela dit, de quel délai un propriétaire dispose réellement et quels sont les matériaux utilisés pour la construction d’une maison préfabriquée ? En même temps, quelles sont les normes à respecter ?

Le préfabriqué et l’auto-construction, quelle différence ?

L’auto-construction est la confection de la maison par soi-même. Elle sous-entend pour le propriétaire de réaliser tous les travaux par ses propres moyens. Le préfabriqué peut être considéré comme de l’auto-construction lorsque le propriétaire décide de réaliser le montage lui-même. En réalité, le produit est une maison en kit qui ne nécessite plus que le déploiement de toutes les pièces. Mais les entreprises fournisseurs proposent en outre de prendre en charge l’assemblage avec une livraison clef en main.

Quel délai pour la confection totale ?

Une fois que tout est prêt, le montage de toutes les pièces ne devrait pas prendre plus de trois mois. Rapide dans un premier temps, mais il faut tout de même prendre en compte le délai d’attente pour l’usinage. Chronologiquement, le futur propriétaire sera amené à effectuer le plan de la maison avec l’aide d’un professionnel. Les entreprises de construction de maison peuvent proposer les services d’un architecte pour personnaliser l’ensemble du projet. Elles disposent également de plusieurs modèles parmi lesquels l’investisseur pourra choisir. Cette dernière solution est plus rapide au fait que les moules et les pièces étant déjà prêtes. Néanmoins, entre la commande et la livraison du kit, il faudra respecter un certain délai, mais cela dépend de la disponibilité des modules. Au total, le projet se concrétisera entre 3 et 4 mois. Ce délai est raisonnable par rapport à une construction classique qui demande au moins 8 mois. Une alternative efficace donc à ceux qui veulent devenir propriétaire de très vite.

Quels sont les matériaux utilisés ?

Pour la structure externe, les maisons préfabriquées sont constituées en majeure partie de bois. Il est facile à traiter et à découper. Il ne nécessite aucune jointure spéciale lors de l’assemblage. Mais la maison préfabriquée peut également être en béton précontraint. L’avantage évident avec ce dernier matériau est la solidité, face aux intempéries et aux risques sismiques. Le toit peut être en bois, en tuile ou en ardoise selon les préférences de chacun. De la fondation au toit, les travaux peuvent être bouclés en une ou deux semaines. C’est la finition et la pose des équipements internes qui prendront le plus de temps. Pour l’intérieur, ce sont les mêmes matériaux que pour une maison classique. Les sanitaires et les équipements de cuisine sont ceux du marché. C’est d’ailleurs pour cette raison que le procédé de préfabriqué peut être appliqué à la confection d’une résidence principale, et non seulement à celle des résidences d’appoint ou de jardin.

Quelles sont les normes à respecter ?

Le préfabriqué est une maison à part entière. Il doit respecter toutes les normes en vigueur, européennes comme nationales en matière de sécurité et d’exigences énergétiques. Les constructeurs assument également la garantie décennale pour tous les vices de construction.

Combien coûte une maison préfabriquée ?

Le coût d’une maison clé sur porte à vendre varie en fonction de plusieurs facteurs : les dimensions de la maison, les matériaux utilisés, l’équipement intérieur, etc. Pour une habitation familiale moyenne de 80 ou 100 m2, une entreprise de construction de maison préfabriquée facture la conception des pièces à environ 50 000 ou 60 000 €. La livraison et l’assemblage peuvent entrainer des coûts supplémentaires. Enfin, il est possible de limiter les frais complémentaires aux travaux réalisés, tels que les installations électriques, pour réaliser plus d’économie.

Post Comment