Le bois: un matériau moderne pour tous les goûts !

Le bois: un matériau moderne pour tous les goûts !

Nous avons de tout temps utilisé le bois pour en faire nos maisons. Aviez-vous remarqué que différentes techniques sont utilisées ? Elles se répartissent en quatre grandes catégories :

La technique du madrier, rondin ou fuste

Cette technique a longtemps été utilisée pour les chalets de montagne et est encore largement répandue de nos jours. Elle consiste à empiler des madriers de manière horizontale (poutres en bois) les uns sur les autres en les croisant dans les angles de façon à rigidifier l’ensemble. Cette technique est d’ailleurs utilisée pour les abris de jardin à monter soi-même que l’on trouve dans le commerce.

Maison Fuste
Maison Fuste

Les portes et fenêtres sont créées, soit au moment d’empiler les madriers (version moderne de la technique), soit après en les découpant directement dans les murs ainsi créés (version rustique de la technique quand on le fait soi-même). Selon l’épaisseur des madriers, ils peuvent être doublés par un isolant, généralement posé face intérieure des murs. Si les madriers présentent de fortes épaisseurs, l’isolant peut ne pas être nécessaire. C’est le cas pour les chalets en fustes (troncs empilés).
Le choix d’une construction en madrier, rondin ou fuste répond à une volonté d’une esthétique traditionnelle, généralement dans une région de montagne. Sachez que les techniques de construction de nos jours permettent des projets au cachet moderne.
Les nombreux exemples de maisons en madrier prouvent que le bois est capable de durer.
✓ Pour la petite histoire, savez-vous qu’en Savoie, il était de tradition d’offrir aux jeunes mariés, un mazot ( « grenier en madrier « ) pour leur premier logement avec l’année du dit mariage gravée au dessus de la porte d’entrée.

La technique du poteaux-poutres: traversée par la lumière.

C’est la technique de la transparence absolue en matière de construction bois. Elle consiste en un assemblage de poteaux et de poutres liaisonnés entre eux. Cela libère d’importantes surfaces verticales pour les baies vitrées et autres ouvertures. A la différence de la maison en madrier, les éléments qui composent le squelette de la maison poteaux-poutres sont verticaux et horizontaux. Généralement cette structure est visible de l’extérieur et donne un cachet particulier à la maison.

Maison Poteau-Poutre
Maison Poteau-Poutre

Naturellement, si baies vitrées il y a et pour ne pas vous sentir comme un animal en vitrine, les murs peuvent être pleins et sont dans ce cas comblés par un remplissage en ossature bois secondaire isolante.
Il n’est pas rare de voir des maisons utilisant cette technique associée à celle de l’ossature bois.

La technique du colombage : pour une identité marquée.

Véritable patrimoine architectural, les maisons à colombages sont connues depuis l’antiquité romaine.
Cette technique de construction utilise deux éléments :
– Une ossature bois composées d’éléments horizontaux, verticaux et obliques
– Un remplissage composé de briques ou de torchis (argile, paille, sable, chaux), ayant également une fonction de raidisseur ou de contreventement (empêche les déformations dans le plan d’un mur).

Maison Colombage
Maison Colombage

Ce type de maison se trouve partout en France. L’Alsace en possède de beaux spécimens. Mais elles ne sont pas toujours détectables car bien souvent les ossatures bois sont masquées par un revêtement de façade. Répandues au moyen âge, elles ont été peu à peu remplacées par des constructions modernes. Il n’était pas rare de trouver dans les murs de ces maisons des troncs d’arbres entiers. Autant dire que la solidité de ces constructions n’avait rien à envier à celles qui les ont remplacées.

La technique de l’ossature bois « plate-forme » : la plus répandue dans le monde.

Les outils modernes et la réflexion affûtée de quelques précurseurs ont donné naissance aux maisons à ossature bois, plus communément appelées MOB. Celles-ci ne sont qu’une évolution des maisons à colombage, car elles reprennent les mêmes éléments de principe (l’ossature et le remplissage/contreventement).
Elles se différencient de la technique dite des bois croisés « balloon frame » propres aux Etats-Unis, en cela qu’elles possèdent un contreventement spécifique indépendant du bardage extérieur.

une-maison-en-bois-contemporaine
une-maison-en-bois-contemporaine

Ce principe de construction s’appuie sur la fabrication en atelier de murs complets, équivalents à un ou deux niveaux d’étages et à les assembler entre eux sur site. Chaque mur se compose de montants en bois espacés régulièrement de 40 à 60 cm, reliés en leur extrémité par une lisse basse et une lisse haute. L’ensemble est complété par un voile en panneau de bois épais d’un centimètre (bois reconstitué à partir de gros copeaux apportant une solidité accrue dans les trois directions), fixé d’un côté de cette structure. Cela en fait un mur très rigide et solide.
La charpente de la toiture vient se poser ensuite sur ces murs assemblés. Le soubassement qui sert d’appui aux murs est généralement réalisé en béton.
L’isolant est posé dans les alvéoles laissées entre les montants. Un parement intérieur et un parement extérieur viennent finir l’ensemble pour le rendu que vous souhaitez.

Post Comment