La véranda en bois, une pièce en plus

La véranda en bois, une pièce en plus

maison veranda boisBien isolée, contemporaine et lumineuse grâce à la finesse de son armature, la véranda en bois fait de plus en plus d’adeptes. Ce matériau naturellement noble et chaleureux, associé aux progrès écologiques des traitements et des peintures, s’impose comme l’alternative à l’aluminium et à l’acier.
Le bois possède de multiples atouts dans son jeu pour mener à bien un projet de véranda.

Le premier tient à ses propriétés isolantes. En effet, le bois n’est pas un matériau conducteur c’est-à-dire qu’il ne transmet pas le froid de l’extérieur vers l’intérieur. Excellent isolant naturel, il est sur ce point plus performant que l’acier et l’aluminium, car la condensation et les déperditions de chaleur sont plus faibles. Associée à des ouvrants isolants (fenêtre et toit en double ou triple vitrage), la véranda bois assure une très bonne isolation thermique mais aussi phonique. Un point important quand on habite dans un environnement urbain. Le bois possède la faculté d’absorber les sons, atténuant ainsi les phénomènes de résonance.
Le deuxième atout du bois réside dans sa grande plasticité. Matériau vivant, souple d’utilisation, il permet de réaliser toutes les envies en fermes de volumes géométriques, de textures, d’arrondis, etc. Des progrès considérables ont été réalisés au niveau des sections pour affiner les lignes, tout en respectant les contraintes de charge. Ces éléments porteurs, bien que très résistants, sont peu épais et contribuent ainsi à alléger visuellement la structure.
L’esthétique du bois fait, bien entendu, aussi partie de ses points forts. Faite d’un matériau noble, chaleureux une structure de véranda en bois s’intègre facilement dans le paysage, éliminant ainsi tout effet « verrue ». S’adaptant aussi bien aux maisons en bois qu’aux vieilles pierres, la structure en bois donne un aspect naturel à la construction, oscillant, selon l’essence choisie, entre la couleur miel, brun doré ou brou de noix.
Pour multiplier les effets de style, les constructeurs peuvent jouer avec des modules qui alternent parois pleines et parois vitrées. Le choix de la toiture est un autre facteur esthétique important. Toit végétalisé, transparent ou en tuile… les options sont multiples.
Lloyd Hamilton, l’un des orfèvres de la véranda en bois, si- tué en Belgique, opère un vrai travail d’ébénisterie avec ses vérandas en pièces de bois moulurées, qui sont de véritables bijoux architecturaux.

Véranda en bois
Véranda en bois

Une large palette d’essences de bois

Le choix d’une essence de bois est essentiel pour garantir la durabilité de la structure. Chaque constructeur a ses préférences, certains prônent des bois à fortes densités comme les bois exotiques (iroko, afrormosia, jatoba. merbau. méranti, etc), réputés imputrescibles, résistants face aux insectes et d’une excellente tenue à l’extérieur. Leur utilisation est toutefois de plus en plus controversée, à cause du risque de déforestation et du manque de traçabilité du bois.
Dans tous les cas, les qualités exigées pour construire une véranda sont la faible dilatation et l’imputrescibilité. Il faut savoir que le bois possède l’une des meilleures résistances au feu. Il ne se dilate pas sous l’effet de la chaleur, ce qui limite les risques d’effondrement.
Le chêne, le châtaignier, le sapin, l’eucalyptus, font partie des essences utilisées. Tout dépend de la couleur et de l’utilisation souhaitée. Une véranda construite avec deux essences différentes est également passible.

Côté Entretien bu bois

Sans être fragile, le bois peut profiter d’un léger traitement pour optimiser sa longévité. Pour conserver son esprit fraîchement raboté et retarder l’arrivée de la patine grise, il est conseillé de passer des lasures incolores tous les 2 a 3 ans.
Ceux qui ne souhaitent pas d’entretien peuvent opter pour un bois coloré grâce aux peintures microporeuses nouvelle génération. Ces peintures « intelligentes » protègent le bois des intempéries tout en le laissant respirer. Leur texture aérienne leur permet d’éviter le claquage et l’écaillage.
Les traitements et lasures, autrefois assez nocifs, ont fait des progrès considérables et sont aujourd’hui particulièrement sains et écologiques. Et, côté protection, les traitements IFH (Insecticide, fongicide, hydrofuge) imprègnent désormais systématiquement les bois bruts traités en usine pour assurer leur longévité.

Constructions mixtes

Quelques constructeurs de vérandas, pour répondre aux attentes d’une clientèle exigeante, associent le bois et l’aluminium. Ce concept mixte, venu de Scandinavie, permet d’associer les qualités de chacun des matériaux. L’aluminium va ainsi apporter une finesse de lignes et une bonne résistance dans le temps à l’esthétique du bois. Concrètement, une véranda mixte revient à installer des châssis en aluminium sur une ossature en bois (poteaux. charpente. toiture et chevrons).

Les bois dits technologiques

On appelle bois technologiques le lamellé-collé, le lamibois, le bois massif reconstitué ou bois massif collé en couches croisées. La technique du lamellé-collé offre une excellente solution de rechange aux bois massifs dans la construction des vérandas. Elle consiste à coller plusieurs pièces de bois en contrariant le sens des fibres et en assemblant les pièces par vissage. Cette technique garantit la stabilité géométrique de la construction dans le temps et permet d’avoir des portées importantes. Ce procédé a permis d’affiner les structures en accroissant leur résistance mécanique.

BONUS:3 questions à Patrice Rappold, commercial chez Véranda Solution

Quels sont les atouts d’une véranda en bois ?

La véranda bois offre une isolation thermique et phonique sans commune mesure. Cela permet de réaliser de sérieuses économies de chauffage mais aussi de vivre dans un environnement réalisé sans aucune résonance, ce qui est particulièrement appréciable quand on habite en milieu urbain. La noblesse et la beauté du bois sont aussi de formidables atouts, il s’adapte à toutes les constructions. Aujourd’hui, la véranda bois est totalement contemporaine et a perdu complètement son côté rustique.

Quels bois utilisez-vous ?

Nous utilisons exclusivement de l‘eucalyptus venu d’Uruguay. un bois de gestion durable, dont il est facile d’établir la traçabilité. C’est aussi un bois qui pousse droit, haut, ce qui permet d’avoir de belles pièces de bois. Nous ne travaillons plus le bois exotique pour des raisons de développement durable. Tous nos bois sont technologiques.

La véranda bois nécessite-elle un entretien particulier ?

Contrairement aux idées reçues, L’entretien du bois n’est pas contraignant grâce aux grands progrès réalisés ces dernières années. Le bois est un matériau très résistant et il existe aujourd’hui des traitements performants, à l’eau, des lasures et des peintures microporeuses, qui laissent respirer le bois et permettent d’éviter le claquage et l‘écaillage de la peinture. Côté esthétique, nous proposons pas moins de 11 000 choix de peintures différentes, pour s’adapter à toutes les couleurs de doubles rideaux.

Post Comment