Comment financer sa maison en bois sans apport ?

Comment financer sa maison en bois sans apport ?

Acheter une maison en bois nécessite un financement, bien souvent un crédit immobilier où les banques exigent un apport minimum de 10%, des solutions existent pour trouver un financement sur mesure, sans épargne de côté.

Projet de financement : un budget qui se prépare

Le prix d’une maison en bois varie en fonction de la gamme, de la finition mais aussi en fonction de son emplacement, c’est-à-dire le coût du terrain permettant sa construction. Il faut donc évaluer avant le lancement du projet le coût global de la maison en bois, c’est-à-dire le prix de la construction, le prix du terrain mais aussi de tous les aménagements qui seront nécessaires (intérieur, extérieur).
Dès lors que ce budget est défini, il faut solliciter les organismes bancaires afin d’obtenir l’accord de crédit. Bon à savoir : le crédit immobilier ne peut être sollicité qu’à partir d’un montant de 75 000 €, en dessous, il s’agira d’un prêt à la consommation, où les taux ne sont pas forcément plus intéressants. Il convient donc de connaître le montant pour savoir quel organisme solliciter. En règle générale, en comptabilisant le prix du terrain et celui de la maison, les emprunteurs sont régulièrement au-dessus de 75 000€ et sollicitent un prêt immobilier.

Sans apport, le prêt immobilier est possible

De nombreux Français ont renégocié leur crédit immobilier ces dernières années, tout simplement parce que la baisse des taux offrait de véritables perspectives de gains d’argent, d’autres ont eu recours pour la première fois au prêt immobilier, afin de financer leur première acquisition. De ce fait, les personnes intéressées par la construction d’une maison en bois sont soit des premiers accédants sans apport, soit des emprunteurs souhaitant investir pour une résidence secondaire.
L’apport utilisé pour d’autres projets n’est donc plus disponible pour soutenir ce projet, ce qui peut se résulter par un blocage auprès des établissements de crédit. Cependant, des organismes se sont spécialisés dans ces profils emprunteurs particuliers, leur permettant de bénéficier d’un emprunt immobilier sans forcément avoir d’apport. Ils se basent avant tout sur les points positifs du dossier à mettre en avant, ce qui permet de mieux défendre le projet auprès des établissements de crédits et de maximiser les chances de financement.

Les conseils pour financer sa maison en bois

Il est recommandé de soigner ses trois derniers relevés de compte, c’est-à-dire d’éviter d’avoir des rejets, des impayés ou des retards de paiement. Il faut ensuite rassurer la banque avec les revenus, certaines demandent une domiciliation bancaire, un point à négocier. Enfin, l’assurance de l’emprunt peut coûter cher, il est parfois plus intéressant de passer par un courtier en assurance.

Post Comment