Maison en bois à budget serré, étude de cas

Maison en bois à budget serré, étude de cas

Pour construire leur maison en bois passive, ce couple disposait d’un budget serré, ils ont dû faire des choix astucieux pour allier la performance thermique, la cohérence écologique du projet et leur enveloppe financière. Un part réussi grâce à l’aide de deux pros.

« Isoler correctement notre ancienne maison en pierre était un trop compliqué et onéreux, Nous sommes donc partis sur un projet de construction », explique Christophe, propriétaire d’une récente maison en bois à La Bouexière, près de Rennes. C’est donc les circonstances qui amenèrent Marie-Noëlle et Christophe à fouiller, à se documenter et à chercher des solutions pour construire une maisonà la fois spacieuse pour leurs trois enfants, écologique et dans leur budget de 280 000 euros environ, terrain compris. Leur rencontre avec Philippe Mocquet, spécialiste de la performance thermique des bâtiments, a été déterminante : après réflexion, ils construiront une maison passive en bois !

maison en bois passive
Une maison passive à budget serré

Le choix déterminant d’une maison passive en bois

La recherche du terrain a été la première étape de leur aventure de maître d’ouvrage. Il fallait un espace assez vaste, dans le village, bien ensoleillé – préalable indispensable à toute construction passive – et dépourvu de failles telluriques, de courants d’eau souterrains gênants et autres sources de pollutions électromagnétiques. Une fois ce dernier point validé par un géobiologue. Morie-Noëlle et Christophe optent pour un champ : «Assez commun, mais en plein soleil toute la journée et en bordure de bocage. »
L’idée était là, le terrain aussi, restait à concevoir un projet cohérent et accessible. Le couple s’en remet alors à Thomas Bonnin, un architecte de la région, accompagné de Philippe Mocquet, tous deux connus pour leurs convictions écologiques, comme le précise Christophe. Le professionnel part sur une maison en « L » de plain-pied de 170 m2 SHON (surface hors d’œuvre nette, notion remplacée aujourd’hui par celle de « surface de plancher »). « Cette surface est très raisonnable pour un couple avec trois enfants, selon Thomas Bonnin. Le couple a fait des choix cohérents dans leur budget, ils ont préféré une maison en bois de taille moyenne, avec des chambres d’environ 10/11 m2, mais très bien conçue et équipée. » Aujourd’hui, les besoins en chauffage sont extrêmement faibles (14 kWh/an/m2) et il n’est plus nécessaire d’avoir recours à un système de chauffage conventionnel. Seuls deux chauffe-serviettes de 750 W font office de chauffage d’appoint. « Notre facture d’énergie, toutes consommations confondues, est d’environ 47 euros/mois ». annonce fièrement Christophe. « En déménageant, nous avons diminué notre budget énergétique par quatre sans changer de mode de vie ! »

maison en bois ecologique
Les ouvertures sont concentrées sur la façade sud et ouest pour privilégier le soleil

Une conception compacte pour la maison en bois

Compacte, cette maison en maison est tournée vers le soleil. Les ouvertures sont concentrées sur les façades sud et ouest. Au côté nord de la maison, le pôle situé à gauche de l’entrée est réservé aux enfants, et celui de droite aux parents. Le tout séparé par une buanderie. Un bureau tait naturelle ment suite à la chambre parentale car, enseignants tous les deux. Marie- Noëlle et Christophe avaient un souhait : « Un bureau avec une grande baie qui arrive à hauteur de notre plan de travail de 4 m ».
Dans le coin enfants, 3 chambres se succèdent avec une salle de bains commune. « Nous voulions vraiment isoler les chambres des enfants des pièces à vivre pour éviter le bruit, explique Marie-Noëlle. En revanche, nous avons prévu une pièce de jeu qui donne sur le salon pour qu’ils puissent s’amuser près de nous ».
Les pièces à vivre, justement, sont orientées plein sud. Le volume parallélépipédique y est soustrait d’un en creux où s’installe une large terrasse à l’abri des vents dominants, préservant aussi l’intimité des habitants. Une large baie oscillo-coulissante permet, à la belle saison, de prolonger le séjour de ses habitants sur cet espace extérieur.

Maison bois écologique avant tout

Et pour que leur maison soit passive, les propriétaires n’ont pas hésité à investir dans les meilleurs équipements du marché. Selon Thomas Bonnin. « Dans une étude globale, ce sont les seuls garants de l’obtention d’une maison passive. « Ainsi, les fenêtres sont en triple vitrage (Optiwin) avec huisseries bois/liège/alu. La ventilation double-flux (Paul) dispense un très haut rendement, de l’ordre de 93 %. Grâce à la conception passive, l’air ambiant est toujours sain et renouvelé. « Lorsque nous passons d’une zone à une autre, nous sentons immédiatement que l’air est vraiment équilibré. explique Christophe. La sensation est très différente de celle que l’on a à l’intérieur d’une maison conventionnelle. » Enfin, les propriétaires ont choisi un système d’eau chaude sanitaire solaire très performant (Rolex), associé à une résistance thermique qui se déclenche lorsque le soleil vient à manquer. Ce système est par ailleurs relié à la VMC double-flux afin de fournir un apport de chaleur l’hiver.
« Mais en termes écologiques, précise Christophe, nous ne souhaitions pas nous limiter au caractère énergétique de la maison. Selon nous, une maison passive doit aussi être conçue avec des matériaux sains et peu polluants. » Voilà pourquoi la maison est en bois, avec une isolation de ouate de cellulose, des panneaux de Fermacell plutôt qu’en plaques de plâtre, des peintures écologiques… Même si ces matériaux sont globalement plus chers que leurs « équivalents › conventionnels, le couple n’a pas lésiné non plus sur la qualité. Pour eux, avoir une maison saine et non polluante était une priorité.

maison bois Bouëxière, Ille-et-Vilaine Bretagne
Le couple ont choisi un système d’eaux sanitaire solaire couplé à une résistance thermique qui se déclenche quand le soleil manque

Des astuces économes

« Il a fallu faire preuve d’ingéniosité et mettre la main à la pâte pour ne pas dépasser notre budget », se souvient Christophe. Dès la conception, en comparant les devis maison bois, architecte et maître d’œuvre ont ainsi opté pour une dalle bois plutôt qu’une dalle béton. « Cette solution présentait un double avantage pour mes clients, explique Thomas Bonnin. Tout d’abord, le bois est plus écologique que le béton. D’autre port, obtenir une performance thermique et écologique équivalente avec du béton aurait coûté beaucoup plus cher !». Autre astuce de Christophe : « Nous avons disposé une couche de graviers très fins sur la dalle, afin d’améliorer le confort thermique en été (en évitant ainsi une surchauffe) et permettre une meilleur inertie du bâtiment. Nous avons ensuite recouvert cette dalle d’un plancher massif en chêne. »
Le contreventement – qui va empêcher l’ossature bois de bouger de droite à gauche – a été fait directement avec le Fermacell intérieur. Ce dernier a donc un double usage astucieux : contreventement et aménagement intérieur. Et à l’intérieur de la maison, les brise-soleil n’ont pas été installés au moment de la construction. « Nous avons choisi de les fabriquer plus tard. pour faire des économies et voir exactement ce qu’il nous fallait », explique Christophe. Aujourd’hui, des panneaux à lame de bois coulissants à l’extérieur permettent d’abaisser la température l’été. « Nous avons aussi fait nous- mêmes toutes les finitions, comme les peintures par exemple », ajoute le propriétaire.
Au final, conclut Thomas Bonnin, « cette maison a coûté à ses propriétaires environ 1 300 euros/m2 SHON TTC, au lieu de 1 800 à 2 000 euros pour du passif classique. » Une manière de dire que la construction écologique devient accessible.

4 thoughts on “Maison en bois à budget serré, étude de cas

  1. Bonjour,
    Je suis présentement sur un projet similaire, j’ai un terrain qui favorise une bonne exposition et j’ai pris les services d’un architecte pour rendre viables techniquement les idées sur un tel projet. Le projet est à ses premières phases de balbutiements… J’espère arriver à un résultat similaire au vôtre !
    La parcelle se situe dans les Hautes Pyrénées et à priori, une construction tout bois ne serait pas possible vis à vis du CAUE…
    En tout cas, toutes mes félicitations à votre belle réussite !!
    P.S Je serais intéressé pour plus de détails !!

Post Comment