Les assurances obligatoires lors d’une construction en bois

Les assurances obligatoires lors d’une construction en bois

Quelle que soit l’habitation construite, différentes assurances sont obligatoires. Ces assurances couvrent un grand nombre de paramètres et s’appliquent dès lors que le projet commence à devenir réel. La construction étant un très gros projet, il est normal que des précautions soient à l’ordre du jour, avant et après le chantier.

Une démarche sécurisante pour le propriétaire et les professionnels sur le chantier

Construire une maison demande du temps, ainsi que des ressources matérielles et physiques. Tout comme la construction classique (notamment avec les maisons en brique), il faut savoir que les projets sur les maisons en bois ont également besoin d’être protégés à l’aide d’assurances et de garanties. Pour cette dernière, il convient en effet au professionnel d’apporter une garantie sécurisante aux futurs propriétaires quant au parfait achèvement, au bon fonctionnement ou encore à la livraison dans les délais indiqués au départ du projet. Cette garantie permet aux clients d’être davantage rassurés.

Les assurances, quant à elles, sont indispensables pour couvrir des points bien plus complexes. Que ce soit pour les professionnels ou les particuliers, chacun aura son assurance à souscrire afin d’éviter les éventuels problèmes qui surviendraient durant et après la construction.

Quelles assurances sont obligatoires ?

Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver parmi toutes les législations entrantes en vigueur dans la construction d’une maison en bois. Pour vous tenir prêt, retrouvez quelques assurances que vous devrez absolument avoir dès le début de votre projet.

L’assurance dommages ouvrage

Un maître d’ouvrage sera dans l’obligation de souscrire à cette dernière. En effet, une assurance dommages ouvrage permet de protéger le propriétaire en cas de dommage ou de sinistre. À réception des travaux, le maître d’ouvrage a une garantie décennale si une malfaçon se venait à se faire ressentir. Les défauts étant compris dans cette assurance sont divers. Nous retrouvons notamment les fuites de la toiture, l’infiltration d’eau, l’effondrement en cas de fondations peu stables, etc.

L’assurance de responsabilité

Cette assurance est à contracter par les professionnels se rendant sur le chantier. Cette précaution est indispensable en cas de sinistre futur. Ils pourront ainsi faire jouer leur assurance, si un litige venait à apparaître après la construction. Deux assurances de responsabilité sont prévues pour les professionnels. Nous avons, dans un premier temps, la responsabilité civile et, dans un second temps, la responsabilité décennale. La première concerne le chantier et les travaux réalisés durant la construction. La deuxième entre en compte si un litige survient dans les 10 ans après la date de réception des travaux.

Post Comment