L’assainissement autonome

L’assainissement autonome

Si le réseau de tout à l’égout n’existe pas, alors les solutions, pour évacuer les eaux usées et les eaux des toilettes, sont la fosse septique ou la micro station d’épuration.
Ces solutions sont soumises à des normes, où des règles très précises d’implantation et de choix de matériel sont imposées.Une demande à la mairie et leur autorisation est nécessaire avant toute pose d’assainissement.
Depuis la loi du 3 janvier 1992, la SPANC (service public d’assainissement non collectif) a été mis en place dans les communes.
Elle est chargée de contrôler les installations d’assainissement autonome en vérifiant la bonne réalisation de l’ouvrage mais également, elle est chargée de vérifier, périodiquement, la périodicité des vidanges, son bon fonctionnement et le bon écoulement des eaux, mais la SPANC se doit également de vérifier, tous les quatre ans maximum, la qualité des rejets (une analyse des eaux sera effectuée).
En cas de problème, le propriétaire doit remettre en conformité, à ses frais, le système d’assainissement.
Une installation d’assainissement autonome comprend une fosse septique toutes eaux (elle recueille les eaux usés et les eaux vannes.) et un réseau d’épandage.
La solution de la micro station d’épuration permet un gain de temps dans sa mise en œuvre et comprend moins de canalisations et de terrassement.
Toutes les eaux passent par le même tuyau jusqu’à la micro station d’épuration, contrairement à la fosse toutes eaux, et ne nécessite pas de ventilation secondaire.
Important:
En cas d’installation d’un réseau d’eaux usées, le propriétaire a une obligation de raccordement dans les deux ans de sa mise en service.

L'assainissement
L’assainissement

 

L’INSTALLATION D’UNE FOSSE SEPTIQUE

 

La fosse septique toutes eaux est placée au plus près de la maison (à moins de 10 mètres), en dehors des passages des voitures (également pour le réseau d’épandage) et comporte une entrée ( tube reliant les eaux de la maison, à part les eaux pluviales) et une sortie ( tube reliant le système d’épandage).
Elle sera posée sur un lit de sable et les parois seront dégagées afin d’éviter une compression trop importante de la terre (elle sera remplie d’eau avant tout fonctionnement et raccordement).
Elle existe en P.V.C. ou en béton et sa capacité sera au minimum de 3000 litres, pour une résidence standard (cinq pièces principales au maximum) et possède un pré filtre pour récupérer des corps étrangers.
Un bac dégraisseur (de 200 litres à 300 litres) pourra être installé (à moins de deux mètres de la sortie des eaux ménagères) afin de retenir les graisses (concerne les eaux d’évier de cuisine, machine à laver,…)
Un extracteur de ventilation devra être obligatoirement installé sur le toit de la maison (hauteur au minimum égale à la hauteur du toit) et sera relié à la sortie de la fosse septique par un système de tubage, permettant ainsi d’évacuer les gaz.
Le réseau d’épandage est constitué de tuyaux perforés de diamètre 100 reliés à des regards.
Les tuyaux seront disposés, dans une tranchée d’une largeur de 50cm et d’une profondeur de 60 cm, sur des cailloux de section 20 40 (sur une épaisseur d’environ 30 cm) puis recouvert de nouveau de cailloux.
Avant de déposer de la terre végétale sur 10 cm, pour recouvrir les tranchées, on installera un géotextile (feutre perméable à l’eau) pour éviter d’encrasser et de boucher les tuyaux.
Le réseau d’épandage est composé de trois lignes parallèles, d’une longueur maximum de trente mètres, partant tous les trois d’un regard répartiteur.
Il doit être à plus de cinq mètres de la résidence, à plus de trois mètres d’une clôture, de végétaux ou à plus de trente-cinq mètres d’un puit.
Des regards seront également placés à chaque extrémité des tuyaux, en étant également reliés entre eux.

 

L’INSTALLATION D’UNE MICRO STATION

 

La micro station d’épuration sera posée horizontalement au fond de la fouille sur une couche de sable de 15 cm
Les côtés de la station seront remplis avec du sable.
Par rapport à une fosse septique, la micro station ne nécessite qu’un curage tous les 6 mois.
En ce qui concerne l’installation du réseau d’épandage le principe reste le même avec les mêmes contraintes que la pose du réseau d’épandage d’une fosse septique.

RÉSEAUX D’ASSAINISSEMENT COLLECTIF

Un regard de branchement, situé en limite de propriété, permet de relier les eaux usées et les eaux de pluies de la propriété au collecteur principal du domaine public.
Il existe deux collecteurs dont un recueillera les eaux pluviales du domaine privé et public (regard d’égout) jusqu’à un bassin de stockage et l’autre recueillera les eaux usées du domaine privé jusqu’à une station d’épuration.
La création de deux collecteurs séparés évite, en cas de fortes pluies, de perturber le fonctionnement des stations d’épuration.
En cas de différence de niveau entre le tout à l’égout, qui se trouve au point le plus haut, et la sortie des eaux usées, une station de relevage des eaux est obligatoire.

L’ÉVACUATION DES EAUX DE PLUIE DANS LE TERRAIN

Il n’y a pas d’obligation de raccordement à un réseau collectif d’eau pluviale (lorsqu’il existe) mais il est fortement conseillé pour limiter les risques d’inondation.

L’évacuation des eaux de pluie dans le terrain
L’évacuation des eaux de pluie dans le terrain

Un puit d’infiltration des eaux pluviales, plus ou moins profond, devra être réalisé lorsqu’un réseau collectif n’existe pas.
Il sera constitué de cailloux et de matériaux filtrants.
Situé à une dizaine de mètre de la maison, il permettra de répandre les eaux pluviales dans le sol sans les répandre en surface.
La récupération des eaux pluviales, ruisselant sur la toiture, se font par les gouttières ou par les divers caniveaux posés au sol (devant un garage, terrasse,…).
Les gouttières, constituées en P.V.C., en zinc, en aluminium, en acier galvanisé ou en cuivre, se choisissent selon l’esthétique que l’on recherche.
Elles ont un développement différent selon la surface plane de la toiture :
– Pour une toiture de moins de 30 m2, une gouttière d’un développement de 16 et un tuyau d’un diamètre 50 seront utilisés.
– Pour une toiture de moins de 30 m2 à 80 m2, une gouttière d’un développement de 25 et un tuyau d’un diamètre 80 seront utilisés.
– Pour une toiture de plus de 80 m2, une gouttière d’un développement de 33 et un tuyau d’un diamètre 100 seront utilisés.
La gouttière sera posée avec des crochets (fixés sur un bandeau bois ou pvc, sur des chevrons,…) avec une légère pente (environ 5 mm par mètre).
Un tuyau de descente, posé verticalement le long du mur de la maison, sera fixé à une naissance au point le plus bas et permettra, grâce à un caniveau ou à un siphon, de recueillir les eaux pluviales.
La longueur de la gouttière ne devra pas dépasser 12 mètres de long, dans le cas contraire une besace de dilatation, placée au centre, et une naissance à chaque extrémité sera nécessaire. Dans le cas d’une naissance centrale, il faudra un point haut à chaque extrémité.

RÉCUPÉRATEUR D’EAU DE PLUIE

L’eau de pluie, récupéré par la gouttière et le tuyau de descente, est entreposée dans une cuve (enterré ou non) de différentes capacités selon l’utilisation, le nombre d’habitant et la surface du toit.
Elle permettra, après filtrage, d’alimenter divers postes de consommation (chasse d’eau des wc, lave-linge, arrosage du jardin).
Pour pallier au manque d’eau de pluie, un système d’alimentation permet le transfert, entre l’eau de pluie et l’eau du réseau, automatiquement.
Le récupérateur de pluie peut servir simplement à arroser le jardin, dans ce cas, le système n’est pas relié à la maison.
Dans le cas contraire, un trop plein devra être installé, relié au réseau d’eaux pluviales.

3 thoughts on “L’assainissement autonome

  1. Bonjour,Votre article est très intéressant, mais vous auriez pu aborder les autres systèmes comme le biofiltre Écoflo™ ou l’utilisation d’un champ de phragmite et plusieurs autres techniques dont les résultats en terme de qualité de rejet sont nettement supérieurs à la fosse septique avec champ d’épandage.

    Les prix sont en général supérieur mais l’environnement est protégé.

    Bonne journée
    bertucat Articles récents…7 trucs pour avoir plus de temps libre pour vos ventesMy Profile

Post Comment